Défilé des personnalités au stand de la Fédération Nationale des Boulangers du Sénégal

Abdoul Mbaye, Me Doudou Ndoye, Dr Samba Kanté, Aly Lô, Samba Bathily, Alioune Dramé, en mode dégustation

 A quelques jours de la fin de cette 18 éme Foire Internationale de l’Agriculture et des Ressources Animales, c’est le branle bas de combat avec les dernières courses pour les uns et les derniers espoirs d’écoulement des exposants. Le stand de la Fédération Nationale des Boulangers devenant un passage obligé des visiteurs ne cesse de recevoir du monde et non des moindres puisque l’ancien premier ministre du Sénégal, Abdoul Mbaye, l’ancien ministre et Garde des Sceaux, Me Doudou Ndoye, Samba Kanté, Directeur Général de la Saed, Aly Lô, vice président du Conseil Départemental de Tivaouane et maire de Taiba Ndiaye, Samba Bathily, député Rewmi à l’Assemblée Nationale, et Alioune Dramé, ancien directeur général du quotidien du Soleil et directeur de la Communication, ont eu droit qui à des paniers qui à des séances de dégustation de cakes au bissap, du pain Dollé, moulé en morenga (nébaday) thiéré, mil, maïs, niébé.

Si Abdoul Mbaye, semble avoir des connaissances dans la panification, il a cru bon demander les pourcentages réalisés dans la fabrication du pain à base de céréales locales, tout comme, les points de vente et l’engouement populaire autour du projet.

Dr Samba Kanté, pour sa part poursuit le même projet que la Fnbs, autour du consommer local,  au niveau de la Vallée du Fleuve Sénégal avec le riz local. C’est dire donc que de part et d’autre, les intérêts sont identiques concernant la valorisation du riz de la Vallée et le pain à base de céréales locales. Deux promotions qui de l’avis des experts, sont bénéfiques et pour la santé des populations et pour leur apport nutritionnel.

Me Doudou Ndoye, enfin, a de son côté préconisé des pistes : « l’important pour moi, c’est de voir, le Sénégal, se livrer à la recherche et à la production de produits alimentaires à partir de nos produits locaux. C’est cela qui va conduire toutes les générations futures à rester au Sénégal et à avoir le courage de se battre pour leur pays. » Et Me Doudou Ndoye d’ajouter : « j’ai acheté le pain, les cakes et je me rends compte que c’est très bien puisque 7 mn, après, il est encore tout chaud. Tout autre pain vu ailleurs,  aurait refroidi, je pense que le moment est arrivé de développer cet effort de valorisation des céréales locales dans la panification. Commençons d’abord par ce pain et le reste va suivre. »

 

Ibrahima Diop

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*