Journées de Promotion et de la Valorisation des Produits Locaux à la 18éme Fiara

 

Le Pafa, un outil de promotion et de transformation au service des acteurs des filières agricoles

 Alioune Sarr, le ministre du Commerce absent pour cause de conseil des ministres, il a échu au Dr Malick Diop, Directeur Général de l’Agence pour la Promotion des Exportations de le remplacer lors de la première journée de cette 18 éme Fiara, dédiée aux produits locaux tant pour leur promotion que pour leur valorisation sous l’égide du Projet d’Appui aux Filières Agricoles Extension (Pafa-E). L’hibiscus ou bissap sénégalais a été montré sous divers aspects, c’était en présence de Mme Diouf Maria Mbodj, présidente de la commission qualité du service bissap.

Le bissap est prisé et au Japon, il a une valeur ornementale et est utilisé comme colorant alimentaire. De plus, il est dépourvu de toxicité d’où son importance dans le quotidien des populations.

Dr Malick Diop, dira en substance toute l’importance liée à l’accompagnement, une des missions de l’Asepex. De l’Asepex, les acteurs économiques trouveraient des facilités liées à la confection de business plan de sorte à pouvoir accéder aux financements. Cela suppose déjà une première déclaration d’où sont logés des fonds aux fins d’éligibilité. En outre, Dr Malick Diop, a expliqué l’existence du Bureau de Mise à niveau destiné à encadrer les entreprises destinées à l’export. L’Asepex poursuit ainsi ses missions d’encadrement dans la transformation et la commercialisation surtout dans les salons et autres foires, dira t-il.

Le bissap sous forme de pizzas, de gâteaux, de cakes, de hot dog, de poudre…bref, personne ne sait jusqu’où s’arrêteront le degré d’ingéniosité des transformatrices. Toujours est t-il que Mme Maria Mbodj Diouf expliquera le rôle d’encadrement du Pafa pour la production et la transformation des produits. Grâce au Pafa, une centrale d’achat a vu le jour, permettant du coup aux acteurs d’accéder aux financements. Le Pafa ayant déjà trouvé sa vitesse de croisière avec la production et la transformation, il est attendu de l’Asepex, encadrement et surtout aides pour participer aux différentes foires et salons internationaux. L’organisation de ces journées permet de faire la promotion des différents produits faits à base de bissap. Enfin, Mme Diouf a mis l’accent sur les autres filières encadrées par Pafa, c’est le cas du mil, du niébé, du maïs, avec la centrale d’achat pour les emballages avant l’ouverture prochaine de supermarchés.

Ibrahima Diop

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz