Le Pr. Iba Der Thiam propose l’amélioration des conditions de travail des députés

Le député attire l’attention sur un certain nombre de manquements dans le travail parlementaire, qui limitent l’action de l’Assemblée nationale et pourraient, à terme, nuire à son efficacité, sans parler des conséquences que certains de ces écueils pourraient avoir, dans le futur, pour les personnes qui souhaiteraient écrire l’Histoire de  l’Institution. D’abord, il attire l’attention sur le fait que le Règlement Intérieur (Ri) est incomplet, puisqu’il prévoit quelques 10 instructions générales devant compléter des articles importants dudit Règlement, qui n’ont pas, à ce jour, été élaborées, pour permettre une bonne intelligibilité et un encadrement plus adéquat des articles visés.
Il rappelle que le Ri prévoit un système d’affichage électronique, permettant d’informer les députés, où ils se trouvent dans l’édifice.

Pour lui, un tel dispositif améliorerait la fonctionnalité de l’Institution et rendrait d’énormes services, aussi bien, aux parlementaires, au gouvernement, qu’aux personnels administratifs et techniques et à la presse.
Selon lui, l’Assemblée ne dispose même plus de procès-verbalistes, qui sont des secrétaires spéciaux, dotés d’un équipement spécial, installés devant l’hémicycle, dont la mission consiste à transcrire, automatiquement, tous les discours, tous les propos échangés dans leur intégralité,  y compris les applaudissements de la salle et les autres manifestations d’humeur, qui sont, tous, partie intégrante de la vie parlementaire. Pour pourvoir à cette défaillance, il pense qu’il faut recruter ou en former des procès-verbalistes qualifiés et en renouant avec la publication systématique de tous les débats ayant eu lieu en plénière, dans le journal officiel.
Sur un autre plan, il souligne que l’hémicycle installé est mal conçu, car n’a pas de travées, qui auraient permis une évacuation facile des députés, en cas d’incendie.  S’agissant du problème des assistants parlementaires, il déclare qu’il s’agit d’un sujet complexe qui nécessite une solution urgente. Le député propose également, pour éviter les désagréments connus ces semaines dernières, que l’Assemblée se dote d’un Conseiller juridique spécial, d’un très haut niveau, qui serait présent à toutes les séances plénières, ainsi qu’à celles du Bureau et de la Conférence des présidents. Enfin, pour la tenue des séances les jours de vendredi, il déclare que les propositions faites ne prennent pas compte des députés tidjanes, devant participer aux séances obligatoires de Zikr du vendredi.

Synthèse El. H. A. THIAM / Lesoleil
Articles lus 2

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestShare on LinkedInDigg thisPrint this pageEmail this to someoneBuffer this page

Admin

www.dakar-info.com est le "petit site qui monte" dans le paysage médiatique sénégalais, à tel point qu'il est devenu aujourd'hui l'un des sites régionaux les plus visités de notre pays.Vous voulez vous informer sur ce qui se passe chez nous? vous avez une information à publier? Restez connectés ou contactez-nous par mail : contact@dakar-info.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*