Recrudescence des attaques contre Cheikh Amar par des petits fils de Cheikh Ahmadou Bamba

cheikh amar

 Chérif Cheikhal Khalifa Aidara ibn Chérif Adramé Ibn Cheikh Sadbou, Serigne Abdou Samad Maty Lèye Mbacké, fils du Khalife Général des Mourides, Serigne Malick Mbacké Ibn Serigne Amadou Mbacké Ibn Serigne Bara Mbacké Ibn Cheikh Ahmadou Bamba et Serigne Bassirou Mbacké Ibn Serigne Modou Mbacké Ibn Serigne Abdou Khadre ibn Cheikh Ahmadou Bamba, outrés par les attaques subies par le milliardaire, Cheikh Amar, ont décidé de porter la réplique en s’érigeant en boucliers et en remparts non sans mettre en garde les détracteurs de ce dernier.

Une sordide histoire de chantages semble être le mobile de cette levée de boucliers.

Venu de Touba, Serigne Abdou Samad Mbacké Maty Lèye, a apporté le soutien du Khalife Général des Mourides, Serigne Sidy Moukhtar Mbacké. C’est dire que la communauté mouride et musulmane ne partage pas ces attaques qui plus est lorsqu’elles sont le fait de petits fils de Cheikh Ahmadou Bamba. Des attaques jugées malencontreuses par les chefs religieux se fondant sur le fait qu’un musulman ne devrait pas jeter le discrédit sur son coreligionnaire. Or clament, les chefs religieux, Cheikh Amar, ne  cesse de poser des actes et non des moindres aussi bien à Touba que dans les autres foyers religieux. Cheikh Amar, qui du fait de sa proximité avec le Khalife Général des Mourides, ne mène jamais une grande action sans s’en référer à ce dernier tout comme les voyages qu’il entreprend. C’est dans ce sillage que Serigne Sidy Moukhtar Mbacké lui a offert, un turban personnel. Toutes choses qui militent pour la fin des attaques ciblées dont le seul but est de lui forcer la main afin de « passer à la caisse ». Face au refus de Cheikh Amar, le chantage se met en branle, dira, en substance, Serigne Bassirou Mbacké Ibn Serigne Modou Abdou Khadre en arguant : cette manière de faire ne passera surtout lorsqu’il s’agit de solliciter de l’argent. Aucun individu ne souhaiterait se voir contraint à donner. Raison pour laquelle, nous allons informer Serigne Bass Abdou Khadre, lui, la voix de Touba de mettre fin à de tels agissements qui n’honorent ni ses auteurs encore moins la Tarikha. »

Des propos corroborés par Serigne Malick Mbacké, qui est revenu sur ses relations avec Cheikh Amar. L’occasion pour lui de demander aux auteurs de ces attaques de revenir à la raison : « Cheikh Amar est un disciple mouride qui ne cesse de clamer son appartenance à la confrérie, il serait absolument dommage de s’attaquer à sa personne. »

Enfin, Chérif Cheikhal Khalifa est revenu sur la longue amitié qui le lie au patron de Tse : « j’habite Saint Louis et, c’est mon fils. Il a reçu une bonne éducation, c’est un bienfaiteur qui ne cesse d’aider son rpochain. Il ira de l’avant puisqu’il a déjà deux remparts en Cheikh Ahmadou Bamba et Cheikh Sadbou Chérif. Avec toutes les bonnes actions qu’il mène, il ne recevra que des bienfaits. »

Ibrahima Diop

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*