Étiqueté : Parcelles-Assainies

Gie Takku Liggey - Fidak 0

Thioro Faye, présidente du Gie Takku Liggey

Elle avait fait son trou à Diourbel lorsqu’elle était à la tête de ce Gie jusqu’au jour où son époux changeât de région pour cause d’affectation professionnelle. Productions : transformation des fruits et légumes, céréales locales, eau de javel et savon.

0

Assemblée Générale de l’écurie de lutte Rock Energie des Parcelles Assainies : Cheikh Sow passe président, le maire Moussa Sy, sportif dans l’âme, renouvelle son engagement pour le rayonnement de la cité

Meilleure écurie de l’exercice 2013-2014 avec à la clé, 39 victoires sur 50 combats, des champions parmi les plus célèbres et les plus doués de leur génération à savoir Modou Lô et Zoss , des champions du monde dans bon nombre de disciplines, le maire Moussa Sy qui présidait l’assemblée générale de l’Ecurie Rock Energie avait tout lieu d’être satisfit du rayonnement sportif de sa commune.

0

Mansour Sy Djamil, lors du forum sur le développement des Parcelles Assainies : «Gagner les combats d’aujourd’hui et préparer les conquêtes de demain»

Voilà qui a le mérite d’être clair et de remuer un tant soit peu les différents états majors politiques. Le Mouvement citoyen Bes Du Niak n’entend plus jouer les seconds rôles et autres accompagnateurs ad hoc. Mansour Djamil sillonne le pays, va à la rencontre des populations, les écoute et, face aux désarroi de celles-ci, leur propose des solutions quand bien même, il s’est gardé de les chiffrer et de dire où trouver les financements…

La ville de Dakar inondée : Khalifa Sall prône un langage de vérité 0

La ville de Dakar inondée : Khalifa Sall prône un langage de vérité

« Face aux inondations, il n’y a rien à faire. Il faut soit dire aux sinistrés de changer leur mode d’habitation, soit leur dire de quitter ces zones inondables par nature, parce construites dans des zones de dépression ».

[Contribution] Au feu ! 9

[Contribution] Au feu !

Après Guédiéwaye, ce furent Pikine, Parcelles-Assainies et l’Université de Dakar qui, les premiers, permirent à Béthio Thioune de se faire connaître, en le présentant d’abord comme un talibé et cheikh de Sérigne Saliou avant de le déclarer Sérigne Touba lui-même, puis représentant du prophète (psl) sur terre.