Election Présidentielle de 2019 sans le Pds

Et Macky Sall, s’offre un score à la « soviétique »

coalition wattu sénégal avec em abdoulaye wadde

 Après la menace de boycott brandi par Me Abdoulaye Wade, principal opposant au régime de Macky Sall, l’on se met à conjecturer sur une élection présidentielle sans la participation du premier parti au Sénégal. Il faudra s’y préparer et vu la taille et le poids actuel de l’opposition, Macky Sall, pourrait librement dérouler et s’offrir sans coup férir un second mandat.

Entre maoïstes, trotskystes, léninistes, socialistes purs et durs et version adeptes de caviars, le score à la « soviétique » n’a rien d’exceptionnel car on a longtemps théorisé sur la conquête suivie de la conservation du pouvoir. Personne n’envisagerait une élection présidentielle sans le Parti Socialiste en France, une législative en Angleterre sans le Tory, une législative sans la Spd en Allemagne ou une législative sans le Psoe en Espagne. Ce qui est valable ailleurs devrait normalement se concevoir si tenté soit on lorsqu’on s’érige en défenseur de la démocratie. D’ici là, le monde politique prend très au sérieux, la menace du président Wade. Il est vrai, ce dernier a choisi d’internationaliser le combat et la parution du livre blanc sur la mascarade électorale de juillet 2017, a tout lieu d’être un brulot voire une invite à regarder de près la démocratie sénégalaise. En face, les réactions paraissent timides au regard des arguments et autres preuves brandies par le chef de file de la Coalition Gagnante Wattu Sénégal. Il est vrai, Me Wade sachant tous les dégâts causés par sa sortie s’attend à des réactions épidermiques intempestives et surtout occultant la problématique. La polémique et les arguments béton sont loin d’être une qualité première chez les partisans du pouvoir. Toutes choses qui placent la présidentielle sur un registre tel que les faire valoir risquent de profiter de se faire connaître d’où la porte ouverte à des candidatures fantaisistes. Un tel scénario n’honore ni le Sénégal encore moins, l’image montrée à l’international. Au moins, le camp du pouvoir pourra pavoiser ce qu’il ne fait jamais comme si les victoires n’ont pas la même saveur qu’une coupe du monde remportée.

Ibrahima Diop

 

 

 

 

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz